ARCHIVES D'ARTICLES

Langue: FRANÇAIS

Économie de communion : à l’école des abeilles

Histoire "à contre-courant" de Donatella Baldi, passionnée par les abeilles et par l’Édec. Son entreprise "Sapori Mediterranei" (Saveurs méditerranéennes) produit du miel biologique, dans la province de Pise.

Source : Focolare.org

Sapori Mediterranei 02 prodotti ridLaborieuses, constantes, elles vivent unies, en cordée : pour Donatella Baldi c’est une vraie passion. En 1991, quand elle entend parler du projet économique révolutionnaire de l’ÉdeC, elle crée une petite entreprise. Lancer cette activité de production n’a certes pas été facile. Les difficultés économiques ne lui permettent pas d’avoir un revenu sûr, jusqu’à ce que se présente le bon moment, et Donatella peut faire face ; elle raconte : « Le nombre de familles d’abeilles et la quantité de miel produit ont augmenté, et cela m’a permis de demander un numéro de TVA, de faire les différentes inscriptions, de constituer une vraie petite entreprise, de quitter mon autre emploi et d’avoir un revenu en tant qu’apicultrice. »

Miel de plage” parfumé et aromatique, c’est le produit phare de sa petite Sapori Mediterranei 02 San Rossore ridentreprise, Sapori Mediterranei, réalisé avec l’aide du Parc naturel de Migliarino, San Rossore, Massaciuccoli, à l'intérieur duquel il est produit : une qualité particulière qui lui a aussi valu des médailles. Intégrée dans les groupes d’achat en tant que fournisseur de miel, elle fait aussi partie du “secteur d’économie solidaire”, un pacte entre organisations, groupes d’achat, producteurs et citoyens (consommateurs), pour une production et une consommation éco-responsables. Il s’agit d’un réseau d’entreprises ayant des buts similaires, qui s’efforcent d’arriver progressivement à produire au niveau local, en réduisant les intermédiaires, en utilisant les énergies renouvelables, et à pratiquer la culture biologique ; le réseau propose une série de services et de produits à fort contenu social et éthique.

Sapori Mediterranei 01 ridL’esprit de l’Économie de communion imprègne toute l’activité de la petite entreprise productrice de miel. Par exemple, elle s’auto-taxe quand, malgré une bonne production, il n’a pas été possible de dégager les deux salaires – le sien et celui de Pietro, un jeune collaborateur ; ou bien elle résiste au “chant des sirènes” quand, aux portes d’un avis de financement régional, un fournisseur lui fait comprendre qu’elle pourrait gonfler le prix du matériel à financer et obtenir ainsi une plus grosse somme. « J’ai beaucoup souffert, raconte Donatella, parce que je pensais que j’aurais pu avoir gratuitement – ou plutôt aux frais de la communauté – et j’imaginais déjà les moqueries de mes collègues, mais, avec mon collaborateur Pietro, j’ai dit un “non” qui m’a coûté, mais c’était non ! Parler d’honnêteté, c’est facile, mais aller à contre-courant, c’est “costaud”. L’entreprise s’est ensuite avérée éligible, et elle a été financée entièrement. Pour ma part, je suis contente d’avoir eu ce comportement "sobre" car il a permis à d’autres apiculteurs, installés après moi, de devenir éligibles pour un financement et d’être inscrits sur la liste. »

Dans la “miellerie” dont elle se sert pour l’extraction de son miel, l’apicultrice entre en contact avecSapori Mediterranei 03 prodotti rid G.,un ouvrier qui y travaille pour finir de purger sa peine. « Malgré les assurances que m’avaient données la responsable de la structure, l’assistante sociale et l’avocat, j’avais beaucoup de mal à accepter de passer seule avec lui de longues heures de travail. En effet, avant que je ne le connaisse, on m’avait raconté en détail son passé de meurtrier pluri-récidiviste… Quand j’ai eu devant moi ce grand gaillard, gentil et serviable, il y avait toujours un mur entre lui et moi. » Et puis, un jour, G. écoute une conversation au téléphone. « J’étais en train de parler avec une amie, qui se défoulait auprès de moi et qui avait besoin de compréhension et d’aide. J’essayais de l’encourager à avoir certains comportements : nous voir chaque matin d’un œil neuf, voir le positif de l’autre. G. Avait bien saisi le sens de mes paroles, si bien qu’à la fin, il m’a remerciée. Son merci m’a beaucoup éclairée... »

Sapori Mediterranei 04 al lavoro ridEt il y a aussi ces interventions providentielles, qui arrivent à point nommé et qu’elle interprète comme l’action de “l’associé invisible”, Dieu, sur lequel Donatella et son collaborateur Pietro s’appuient continuellement. « Une année de froid et de fortes pluies a particulièrement compromis les floraisons, et donc la production de miel. Parmi les apiculteurs, c’est un tam-tam de coups de téléphone. Dans cette ambiance, S., un apiculteur dont le travail fait vivre sa famille, me téléphone en pleurant. Il ne sait pas quoi faire, il est désespéré. Il est en recherche d’une floraison abondante, comme celle du tournesol, mais il ne sait pas où la trouver. Je le rassure et je lui dis d’avoir confiance. Surmontant ma timidité, je cherche, et je trouve un endroit où il pourra mettre ses abeilles : un terrain limitrophe de… 10 hectares de tournesols. Nous pouvons y installer les ruches et les abeilles pourront aller butiner sur les tournesols du voisin, ravi de coopérer. Je ne sais pas si nous aurons une grosse production de miel, mais demander ou recevoir ont vraiment la même valeur. »

Image

ARCHIVES D'ARTICLES

Langue: FRANÇAIS

LIVRES, ESSAIS & Media

Langue: FRANÇAIS

Filtrer par Catégories

© 2008 - 2021 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
<>creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - edc@marcoriccardi.it